Le PDG d’Air France contre les taxes sur les billets

Jeudi 25 aout, Jean-Marc Janaillac, le PDG d’Air France, a fait savoir qu’il était complétement opposé au projet du gouvernement de taxer les billets d’avion.

C’est dans une lettre à destination de Manuel Valls, le Premier ministre, que le chef d’entreprise a fait part de son rejet de ce projet. Il réagissait en cela aux révélations des Échos selon qui le gouvernement a prévu de mettre en place une taxe sur chaque billet d’avion vendu, afin de financer la ligne grande vitesse reliant l’aéroport de Charles de Gaule au centre de Paris, le CDG Express.

Cette taxe d’un montant de 1 euro par passager, au épart comme à l’arrivée de Roissy, devrait être instaurée entre 2017 et 2023, soit pendant la durée des travaux.

Dans son courrier, le PDG explique à Manuel Valls que « ce prélèvement alourdirait encore plus les charges déjà élevées qui pèsent sur la compétitivité du transport aérien français ».

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*