Uber va-t-il virer son directeur ?

Travis Kalanick, le Directeur Général de la multinationale de transports de passagers, Uber, pourrait se faire remercier dans les prochains jours.

A l’origine de cette défiance des actionnaires envers le dirigeant de l’entreprise, la tourmente médiatique et juridique dans laquelle la société est empêtrée.

Entre accusations de racisme, de sexisme, de vol de technologie, de concurrence illégale… Uber est dans l’œil du cyclone et le prix de l’action ne cesse de chuter.

Face à cela, entreprise tente de changer son image, notamment en changeant en profondeur sa culture d’entreprise.

Et le dirigeant, dont des mails sexistes sur la manière d’avoir des relations sexuelles avec une collègue ont été rendus publics, semble symboliser de plus en plus cette vieille culture d’entreprise.

Ainsi, selon les journalistes du New York Times, le conseil d’administration d’Uber s’est réuni, dimanche 11 juin, afin d’évaluer la mise en congés du dirigeant. Dans un premier temps, il pourrait être « placardisé » pendant trois mois, le temps que les polémiques désenflent.

L’Uberisation de l’emploi : un phénomène qui touche même le patron d’Uber ? C’est un peu l’historie de l’arroseur arrosé…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*