Donald Trump rompt l’accord de Vienne

Donald Trump, connu pour ses décisions et propos tumultueux, a fait une annonce de la plus haute importance. Ce mardi, il a annoncé que les Etats-Unis se retiraient de l’Accord de Vienne, signé le 14 juillet 2015. 

L’Accord de Vienne régit le nucléaire iranien

En 2015, après douze ans de négociations, l’Iran, les Etats-Unis et cinq grandes puissances sont parvenus a un compromis en ce qui concerne la question du nucléaire iranien. L’objectif principal de cet accord est de « mettre en place de sévères restrictions pour garantir que le breakout, le temps nécessaire pour produire assez d’uranium enrichi permettant de fabriquer une arme atomique, soit d’au moins un an pendant une durée de dix ans ». Cette mesure est destinée à permettre aux Occidentaux de réagir au cas où l’Iran déciderait de se lancer dans une course à la bombe.

Pendant des années, les Iraniens ont fermement défendu que le programme nucléaire, créée dans les années 1950, avait pour but de développer la capacité en énergie nucléaire afin de produire l’électricité.

La méthode Trump

La visite officielle d’Emmanuel Macron sur le sol américain n’aura finalement pas rempli toutes ses promesses.

« Plutôt que de s’essayer à une ‘diplomatie de la séduction’ dont rien à ce jour n’a prouvé l’efficacité sur l’accord iranien -ni sur le commerce international ou sur le respect de l’accord de Paris sur le climat- il est urgent de rechercher avec nos partenaires européens à garantir l’application de cet accord avant que l’escalade et la surenchère ne l’emportent sur la raison », a critiqué le parti socialiste.

Malgré les efforts du président français, Donald Trump a annoncé ce mardi le retrait américain de l’Accord de Vienne.

Un soutient sans failles

Benyamin Nétanyahou, Premier ministre israélien, a vivement salué cette décision diplomatique. Après le discours de Donald Trump, ce dernier l’a immédiatement soutenu. « Les autorités israéliennes sont ravies car Donald Trump a décidé de s’aligner totalement sur le discours israélien, un discours tenu depuis maintenant trois ans et qui affirme que l’Iran mentait sur le contenu de l’accord. Cela donne à Israël une légitimité dans ce conflit. C’est un discours qui a fait l’unanimité au sein de la classe politique israélienne », explique Franck Genauzeau, journaliste chez FranceInfo.

Quelles conséquences ?

Cette décision de s’affranchir du nucléaire iranien a commencé et va continuer à créer de vives tensions internationales. Cela va notamment créer des différents sur le plan économique, et tout risque de s’en trouver bouleverser.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*