Lactalis reprend ses ventes de lait infantile

Neuf mois après la crise la salmonelle, le groupe peut reprendre la production et la commercialisation de lait en poudre. C’était son usine de Craon en Mayenne qui avait été touchée fin 2017 par une contamination de la production.

 Le ministère de l’Agriculture a annoncé le mardi 19 septembre qu’en concertation avec le préfet du département que l’entreprise s’était vu autorisé « ce jour la reprise de la commercialisation des poudres de lait infantile du site de Craon ». Le premier décembre de l’an dernier, Santé publique France avait annoncé plus de 20 cas de salmonellose chez des enfants ayant consommé des productions de cette usine. Rapidement par la suite, des produits des marques Picot et Milumel avaient été rappelés. Le scandale avait été énorme, remettant en cause la gestion de tel cas au plus haut du gouvernement.

  Fany Molin, sous-directrice de la sécurité sanitaire des aliments au ministère de l’Agriculture a déclaré : « Le feu vert est immédiat, dans le sens où tout ce qui va être fabriqué dans l’usine à partir de maintenant pourra être commercialisé ». De plus, toute la production, à l’exception de la poudre de lait séchée, depuis le 4 juillet est autorisée à la vente. La production de lait séchée conditionnée entre le 4 juillet et le 31 du même mois « n’est pas autorisée à être commercialisée et Lactalis va la détruire », a détaillé Mme Molin.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*