La Halle rechigne sur ses propres réductions

L’enseigne la Halle, connue pour ses vêtements et chaussures peu onéreux, est sous les projecteurs. La direction du groupe a demandé à ses employés, dans un courrier officiel, de ne plus alerter les clients sur les réductions éventuelles dont ils peuvent bénéficier. 

« Notre programme de fidélité génère chaque mois un taux de rabais moyen d’environ 24% sur l’ensemble de ses offres », explique le courrier, adressé aux responsables des magasins. « ll faut savoir que du fait du nombre croissant d’adhésions, son coût commence à impacter de plus en plus fortement les résultats de la marge », poursuit le directeur commercial, Charles Ruby.

Cette directive à du mal à passer chez les salariés du groupe de vêtements et de maroquinerie. « La direction se cache encore derrière les salariés… Et qui sera face aux clients mécontents ? Encore et toujours les salariés ! », a déclaré le syndicat Force ouvrière.

« Foutage de gueule. Et au bout de deux ou trois oublis, le client se sentira pris pour un pigeon et c’est le salarié qui sera accusé par le client », commente une ancienne vendeuse sur Facebook.

Cette nouvelle politique est appliquée depuis trois semaines aux 6,5 millions de clients, adhérents au programme de fidélité, « Ma carte La Halle ». Elle intervient alors que le groupe a réalisé que la totalité des réductions proposées aux clients lui faisait perdre beaucoup d’argent.

Les vendeurs, eux, s’inquiètent des objectifs ambitieux qu’ils doivent atteindre. « C’est absurde. Comment voulez-vous qu’on atteigne les 75 % de passages en caisse avec la carte de fidélité si le client n’a rien à gagner à s’encarter et à présenter sa carte ? », s’interroge une employée de la Halle.

Charles Ruby, le directeur commercial, indique cependant qu’à la demande du client, les réductions seront appliquées.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*