La grogne des agriculteurs continue

Alors qu’ils estiment que le gouvernement n’est pas assez sensible à leur détresse, plusieurs éleveurs ont lancé des opérations choc pour se faire entendre.

Ainsi, jeudi 4 février, en Bretagne, plusieurs dizaines d’éleveurs ont bloqué l’accès à différents supermarchés.

Le Leclerc de Vannes et le Carrefour de Dol-de-Bretagne ont ainsi été bloqués, dans une ambiance relativement calme.

« On attend beaucoup que le gouvernement bouge », a déclaré l’un des représentants de la FDSEA d’Ille-et-Vilaine, Yannick Frain.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*