Le Brexit freine l’immobilier anglais

La sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, ou Brexit, a mis un frein à la hausse du prix de l’immobilier dans le pays.

Ainsi, selon une étude de la Royal Institution of Chartered Surveyors (RICS), les prix de l’immobilier anglais ont connu, en juillet 2016, leur plus faible hausse depuis trois ans.

Ce coup d’arrêt est accompagné d’une baisse du nombre d’acheteurs et de ventes conclues sur le marché, par rapport au mois de juin.

Selon la RICS, l’organisation professionnel représentant le secteur, ces mauvais chiffres sont directement liés au Brexit.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*