Combien d’emplois menacés chez Airbus ?

Le géant français de l’aéronautique, Airbus, devait détailler mardi 28 novembre ses mesures de restructuration parmi lesquelles de nombreuses suppressions de postes sont à craindre…

Le Comité européen d’Airbus a annoncé la tenue d’une réunion spéciale, mardi 29 novembre, à 10h00, au siège de Blagnac, dans la banlieue toulousaine. Cette réunion aura pour objectif de définir le calendrier de la grande restructuration prévue pour remettre le groupe à flot.

Dans l’attente de cette réunion, qui devrait préciser le nombre de licenciements prévus, les syndicats se montrent très inquiets et annoncent le chiffre de 1300 emplois supprimés, se qui entrainerait un certain nombre de licenciements secs.

Le coordinateur adjoint de la CFE-CGC pour Airbus Group, Thierry Préfol, a fait part de son pessimisme aux micros des journalistes de l’AFP. « 1.357 postes seront soit supprimés soit transférés, sur un total de 10.000 emplois » a-t-il expliqué, avant de préciser qu’il « pense que la plupart de ces 1.357 postes seront en fait supprimés ». Les licenciements « ne sont pas dans la culture du groupe mais on est inquiets, en particulier en ce qui concerne le site de Suresnes qui doit fermer », a-t-il conclue.

Une quinquet qui vire à l’angoisse dans le site de Suresnes, dans les Hauts de Seine, où 650 salariés sont employés et menacés, selon un syndicaliste qui a déclaré anonymement à l’AFP que « la grande crainte c’est la fermeture pure et simple du site. […] Pour les gens d’ici, c’est une catastrophe ».

Il s’agit d’une cinquième comité d’entreprise organisé depuis le mois d’octobre dans les différentes branches du groupe.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*