Plusieurs offres de reprise pour Tati

Les magasins Tati pourraient bien se vendre plus chers que prévu, avec différentes offres de dernière minute qui ont été présentées cette semaine.

Deux principaux rivaux étaient en course pour racheter l’enseigne mythique parisienne. Le premier, le distributeur Gifi, et le deuxième, un consortium mené par la Foir’fouille.

Ces deux offres, qui ont été examinées par le tribunal de commerce de Bobigny, lundi 29 mai, après avoir été présentées aux représentants du personnel, ont été rejointes par un troisième repreneur potentiel, Babou.

Selon les propos tenus aux journalistes de l’agence Reuters, par le PDG d’Agora Distribution, qui regroupe les enseignes  Tati, Giga Store, Fabio Lucci et Degrif’Mania, Michel Rességuier, «nous avons trois offres de reprise, dont toutes les conditions et modalités financières doivent encore être épluchées».

Le consortium mené par la Foir’fouille est également composé des sociétés Centrakor, Stokomani, et Maxi Bazar.

Le patron du favori, Gifi, s’est engagé à sauver 1300 emplois directs.  Il propose d’ «investir près de 80 millions d’euros avec pour objectif de redresser en deux ans l’entreprise».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*