La Cop 23 porteuse d’espoir ?

Après le succès mondial retentissant de la COP21, qui s’était tenue à Paris, l’organisation de la COP23 se fait particulièrement discrète… Les enjeux sont pourtant tout aussi capitaux.

La conférence sur le climat qui s’était tenue à Paris, avec le couple François Hollande / Ségolène Royal aux manettes, avait connu un vrai succès et l’ensemble des pays participants avait fini par accepter de signer les Accords de Paris.

Si les mesures concrètes à mettre en place n’avaient pas été détaillées, les pays du monde entier s’étaient mis d’accord sur un bilan inquiétant de la situation et sur des objectifs à atteindre pour sauver la planète.

Ainsi, cette COP23 sera celle des choix concrets pour atteindre ces objectifs. Une conférence plus technique, donc forcément moins populaire, mais dont les enjeux sont aussi importants.

D’ailleurs, les fidjiens, qui organisent cette conférence à Bonn, en Allemagne (l’événement a été délocalisé pour des raisons techniques) ne comptent pas organiser un sommet inefficace, eux qui figurent parmi les peuple les plus menacés par la montée des eaux due au réchauffement climatique.

Comme le résume Brigitte Collet, qui s’est exprimée dans  le Journal de l’environnement,  « la question est de savoir sur quel système international on s’appuie pour savoir ce que l’on fait, et pour s’assurer que notre trajectoire n’est pas trop éloignée de nos objectifs ». 

La conférence se tiendra à Bonn, du lundi 6 au vendredi 17 novembre.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*