L’escroquerie bancaire à la hausse

Alors que les nouvelles technologies et l’amélioration des sites internet permettent littéralement parlant de payer n’importe quand et n’importe où, le nombre de Français victimes d’escroqueries a doublé en l’espace de six ans. Comment expliquer ce phénomène et comment s’en prémunir ? 

Les préjudices se multiplient

En 2016, « 64% des ménages victimes ont déclaré un préjudice d’un montant inférieur ou égal à 300 euros » tandis que « les escroqueries supérieures à 1 000 euros représentent une part bien moins importante, soit environ 13 % des ménages.

Selon une étude publiée par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), « plus de 1,2 million de ménages se sont déclarés victimes d’au moins une escroquerie bancaire en 2016, un nombre qui a plus que doublé en six ans ». Cette étude révèle ainsi que le nombre de ménages victimes de débits frauduleux sur leur compte bancaire « a plus que doublé en l’espace de six ans, 500 000 ménages déclaraient avoir subi au moins une escroquerie sur leur compte bancaire en 2010″.

Les nouveaux comportements des consommateurs en cause ?

Alors que de nouvelles habitudes de consommation et d’achat sont maintenant bien ancrées dans les mœurs, le plupart de ces escroquerie ont lieu sur Internet. En effet, le comportement des individus est devenu tel, qu’ils ne prêtent plus attention aux sites sur lesquels ils passent commandent.

L’étude menée par l’ONDRP montre clairement cette tendance. Pour plus d’un ménage sur deux, l’achat frauduleux a été effectué en ligne : 58 % en 2016 contre 51 % en 2014. Dans les commerces traditionnels, cette escroquerie représente 10 % dans les commerces traditionnels.

« Le débit frauduleux a servi à réaliser des achats pour près de 68% des ménages victimes en 2016 », relève l’ONDRP. Pour plus d’un ménage sur deux, l’achat a été effectué en ligne (58% en 2016 contre 51% en 2014) tandis que 10% ont eu lieu dans un commerce traditionnel.

Comment se prémunir ?

Afin de se prémunir de ces escroqueries, quelques solutions sont apportées par des experts. En premier lieu, les internautes et futurs acheteurs doivent être extrêmement vigilants quant à l’aspect du site internet. Les sites sécurisés présentent des éléments spécifiques dans leur URL, comme un petit cadenas qui garantit une navigation sécurisée.

Les escroqueries peuvent également se présenter dans les boites mails. Il est très fréquent que ce fichier malveillant incite les internautes à acheter un produit, sous le nom d’une grande entreprise. Pour se prémunir de ces dangers, il est conseillé d’être attentif à la rédaction, qui très souvent, trahit les mauvais plans.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*