Crise post-électorale malienne : Aliou Diallo prône l’apaisement

Aliou Diallo, le candidat de la société civile lors de l’élection présidentielle malienne, arrivé en troisième position du scrutin, a lancé dimanche un message d’apaisement et d’unité pour décrisper la crise post-électorale qui paralyse le pays depuis le mois d’août et tourner la page d’une élection entachée de fraudes multiples selon l’ensemble des partis d’opposition.

« J’estime qu’il est temps, malgré toute l’amertume que peuvent avoir certains de nos compatriotes, de mettre cette élection derrière nous et d’envisager avec réalisme, détermination et sérieux notre avenir commun », a indiqué Aliou Diallo dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux le jour de la fête de l’indépendance malienne.

Selon lui, le Mali, confronté depuis 2012 à la violence armée de groupes djihadistes, « reste extrêmement fragile », et « beaucoup de chemin reste à faire pour offrir à nos populations le développement, le bien-être et la sécurité qu’elles méritent », malgré le chemin parcouru l’indépendance du pays il y a 58 ans

Aliou Diallo a ensuite repris, comme il l’avait fait pendant sa campagne électorale, les principaux chantiers à lancer pour améliorer la vie quotidienne des Maliens : « Mise en oeuvre de l’accord de paix, réformes politiques et institutionnelles, réforme du système électoral, développement économique et socio-sanitaire ».

Autant de thématiques qui figuraient au cœur du projet présidentiel du candidat Diallo, un riche homme d’affaires qui souhaitait améliorer l’efficacité du gouvernement et mettre le développement économique du pays au cœur des priorités de l’Etat, convaincu que la pauvreté était le terreau ultime des groupes terroristes.

Aliou Diallo a appelé à l’apaisement et au dialogue après l’adresse à la Nation du président Ibrahim Boubacar Keïta, qui avait tendu la main à l’opposition pour le bien du Mali. « J’ai noté sa volonté affichée de faire en sorte que l’ensemble des fils et des filles du Mali se retrouvent pour préserver l’essentiel », s’est réjoui Aliou Diallo.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*