France Digital Day, la croissance au cœur

Les start-ups françaises étaient au cœur du France Digital Day. Elles sont de plus en plus tournées et impliquées à l’international selon une étude du cabinet EY dévoilé mardi 25 septembre durant ce grand rassemblement mêlant start-up et fonds d’investissement.

Si le pays semble bien vivre le passage à la start-up nation désiré par le président Macron, l’objectif suivant est de devenir une scale-up nation – du nom des start-up qui passent à l’international- ? C’est autour de ce défis que 3 000 entrepreneurs du continent ainsi que 200 investisseurs se sont réunis mardi.

L’introduction faite par Rachel Delacour, cofondatrice de Zendesk Explorer (ex-Bime Analytics) et coprésidente de l’association France Digitale a mis au cœur de la journée cette interrogation : « Comment pouvons-nous donner de l’ampleur à notre business ? Plus de 100 intervenants sont là aujourd’hui pour vous aider à répondre à cette question ». France Digitale a précisé son objectif : « A un an des élections européennes, il nous paraissait important de poser les débats transnationaux de l’écosystème tech pour faire remonter les doléances, mais aussi de faire connaître les licornes actuelles et potentielles ».

Le Secrétaire d’Etat chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi, a déclaré : « Avec 10 000 start-up sur son territoire, la France a la meilleure densité en Europe ; la croissance est désormais l’objectif, a déclaré. Il y a beaucoup de petites start-up mais nous pouvons compter le nombre de celles qui ont réussi à conquérir le monde sur les doigts des deux mains. Nous avons distribué cette année 100 Pass French Tech, accessibles à des entreprises en hyper-croissance. J’espère que nous en distribuerons 200 l’an prochain. Soyons le pays numéro un des scale-up ! ».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*