Nouvelle compagnie pour Air France

Le groupe Air France a publié un communiqué pour annoncer qu’il allait créer une nouvelle ligne aérienne dans les deux prochaines années. Un projet détaillé quelques heures plus tard par le PDG du groupe, Jean-Marc Janaillac.

Baptisée « Boost », l’opération vise à concurrencer les compagnies du Golfe, qui ont pris une grosse partie des parts de marchés d’Air France sur les vols à destination de la zone Asie/Océanie.

Jean-Marc Janaillac a donc présenté, lors du comité central d’entreprise (CCE), sa vision concernant l’avenir d’Air France. Ainsi, le groupe Air France-KLM s’est fixé comme objectif de prendre en charge les déplacements de 100 millions de passagers (pour 91 millions aujourd’hui) pour l’année 2020. Pour cela, le groupe compte augmenter significativement sa flotte d’appareils, avec 435 avions d’ici 2020, contre 412 actuellement.

Les investissements nécessaires à la réalisation de ce projet monumental ont été chiffrés à un montant situé entre 1,7 et 2,2 milliards d’euros par an.

Ce grand plan, intitulé « Trust Together », comprendra donc la création de cette nouvelle compagnie aérienne, dont le nom n’a pas encore été dévoilé et qui ne sera pas, selon le PDG du groupe, une compagnie low-cost, même si ses tarifs seront inférieurs à ceux pratiqués actuellement par Air France.

On « veut créer une nouvelle compagnie long-courrier complémentaire d’Air France », a déclaré Jean-Marc Janaillac, avant d’ajouter que le principal objectif de cetet nouvelle compagnie sera de faire « concurrence aux compagnies du Golfe en contribuant à réduire l’écart de coûts évalué à environ 35 % ».

Paradoxalement, le plan ne propose pas de solution pour sortir des nombreuses crises sociales et autres gréves, qui coutent énormément d’argent au groupe, tant en remboursements qu’en termes d’image de marque…

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*