Trafic de drogue : une activité économique impressionnante

S’il y a bien un domaine où la crise n’a pas encore frappé, c’est le trafic de drogue. En effet, chaque année, ce commerce illicite rapport des millions voire des milliards d’euros. En France l‘activité économique qui en découle est faramineuse : le trafic génère 2,7 milliards d’euros… annuels ! 

Le montant de transactions illicites intégré au PIB

Après plusieurs débats, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) avait décidé d’intégrer le trafic de drogue dans le calcul du PIB. En France, assure l’Insee, cette prise en compte entraînera « une révision en très légère hausse du niveau du PIB ». Le chef du département des comptes nationaux de l’institut public, Ronan Mahieux, évoque le chiffre de « quelques milliards » d’euros, à rapporter aux 2 200 milliards d’euros du PIB. Cannabis et cocaïne en tête, le trafic de drogue en France génère près de 2,7 milliards d’euros par an, selon l’Insee. Cette somme équivaut à un peu plus de 0,1 point de produit intérieur brut (PIB).

Sur ces 2,7 milliards, un milliard d’euros sont générés par le trafic de cannabis et 800 millions d’euros par le trafic de cocaïne, précise l’Insee.

Une réalité économique plus élevée

Selon l’Insee, s’appuyant sur les données de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca), la consommation de drogue en France s’élèverait en réalité à  3,1 milliard d’euros par an. Mais près de 400 millions d’euros doivent être retirés de ces 3,1 milliards, importations oblige, qui doivent être comptabilisés dans le PIB des pays concernés et non dans le PIB français.

Au final, après soustraction de ces sommes, le chiffre de 2,7 milliards peut être avancé par l’institut public. » Ce chiffre est une évaluation », explique cependant Ronan Mahieux.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*